Vente judiciaire de biens immobiliers, comment ça se passe ? | IPTRUCS : votre actualité B2B est ici !

Vente judiciaire de biens immobiliers, comment ça se passe ?

0 Comment

Vous êtes à la recherche de biens immobiliers et vous désirez participer à une vente aux enchères de biens immobiliers judiciaire, il est important pour vous de savoir comment ça se passe. Savoir comment se passe la vente judiciaire afin de prendre les dispositions nécessaires pour arriver à acheter un bien immobilier lors de l’évènement. Lisez donc attentivement cet article pour savoir en avance, le déroulement de la vente judiciaire de biens immobiliers. 

La première phase de la vente judiciaire
 

Pour acheter un bien immobilier lors des ventes judiciaires, vous devez savoir que ce n’est pas la même démarche avec les agents de l’immobilier. Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez visiter les sites de ventes aux enchères. Contrairement aux agences immobilières, vous n’aurez pas la possibilité de faire des visites comme vous le désirez avant l’achat. La première étape ici est une visite collective avec les autres acheteurs à des dates et heures précises. Il y a aussi des tenues spéciales pour cette visite.
La deuxième phase de la vente
La deuxième phase, qui est la phase de consignation, pendant laquelle vous devez vous rendre sur place avec votre avocat mandaté pour l’évènement. En signant le mandat de consignation, vous devez mentionner le prix pour lequel vous désirez acquérir le bien immobilier. Il vous faut alors donner à votre avocat un chèque pour la caution. Cette caution est un versement qui doit être fait bien avant le début des enchères. C’est dix pour cent pour de la mise pour le bien immobilier que vous désirez. Si vous n’arrivez pas à vous approprier ce bien, votre avocat se doit de vous rembourser le versement.

La troisième phase de la vente
 

Si vous parvenez à vous acquérir le bien immobilier, le tribunal responsable de la vente fera en votre nom un PV. Mais si un de vos rivaux arrive à surenchérir en dix jours, vous perdrez alors votre droit d’adjudication. Au-delà de ces jours, vous serez propriétaire du bien et votre avocat se chargera ensuite des démarches nécessaires pour le paiement et tout ce qu’il y a fait pour que vous rentriez en possession de votre bien.