Les enfants naturels dans la société | IPTRUCS : votre actualité B2B est ici !

Les enfants naturels dans la société

0 Comment

Les enfants de parents non liés sont reconnus étant des enfants naturels, souvent appelés enfants « illégitimes » ou « enfants nés hors mariage », dans la société. Ces derniers sont traités aux mêmes égards que l'enfant légitime. Bien qu'ils aient actuellement les mêmes droits, cela ne s’est malheureusement pas toujours fait ainsi. Les enfants biologiques n'étaient pas toujours traités avec le respect qu'ils méritaient. 

Qu'est-ce qui distingue un enfant légitime d'un enfant naturel ?

L’essentiel à comprendre est qu’un enfant naturel n’est pas directement reconnu comme légitime s’il n’est pas déclaré comme tel. Nous vous invitions à acquérir plus d'informations via ce lien si vous êtes particulièrement intéressé à en savoir plus. 

Le père peut s'adresser à l'état-civil dès que sa compagne tombe enceinte pour demander la reconnaissance de la paternité de l'enfant. L'état civil dresse l'acte qui est ensuite signé par le déclarant ou, si les deux parents souhaitent faire la reconnaissance conjointement, par les deux. 

Des représailles naturelles contre la question du concubinage 

Depuis le 1er juillet 2006, la façon dont la filiation de vos enfants est déterminée par rapport à leur père et à leur mère est différente. Si la filiation est déterminée uniquement par référence à un parent, l'enfant prend le nom de ce parent. Concernant le père, il doit reconnaître l'enfant, bien qu’il soit né d'une mère qui a accouché de manière anonyme. 

Si les parents de l'enfant le reconnaissent avant ou pendant le mariage après sa naissance, il perd naturellement son titre et devient légitime. Lorsque le nom de la mère est inscrit sur le certificat de naissance, la filiation maternelle se produit automatiquement. Les enfants dits naturels et les enfants d'origine ont le même statut. 

Cependant, toute discrimination n'a pas encore disparu, car les enfants incestueux ne peuvent pas encore établir leur filiation par rapport aux deux parents. Au fil du temps, la discrimination à l'égard des enfants, fondée sur la naissance, s'est atténuée jusqu'à disparaître complètement concernant l’héritage.