Bronze-t-on en mangeant des carottes ?

Publié le par Webmaster IpTrucs

Bronze-t-on en mangeant des carottes ?

Oui, car le bêta-carotène, présent dans les carottes, les tomates et beaucoup de légumes et de fruits, améliore la synthèse par notre organisme de la mélanine, le pigment responsable du bronzage. Par ailleurs, le bêta-carotène possède une activité antioxydante qui protège nos cellules des radicaux libres générés par les rayons ultra-violets. Mais attention, une étude menée il y a une dizaine d'années a montré que, associé au tabac, le carotène se transformait en perturbateur biologique. Le risque du cancer du poumon augmentait ainsi de 16% pour les gros fumeurs qui prenaient des compléments de carotène. Un risque accru si, de plus, ces fumeurs étaient également des buveurs d'alcool.

Les moteurs des deux-roues sont-ils les plus polluants ?

Publié le par Webmaster IpTrucs

Les moteurs des deux-roues sont-ils les plus polluants ?

Les anciens moteurs non dépollués à deux-temps de nombreux scooters produisaient à consommation égale jusqu'à seize fois plus de monoxyde et quatorze fois plus d'hydrocarbure imbrûlé qu'une voiture. Aujourd'hui, ces véhicules ne sont plus vendus. Les deux-roues sont systématiquement équipés de pots catalytiques. Et si le niveau de dépollution n'atteint pas encore celui des voitures, leur mode de circulation (facilité d'insertion dans le trafic et temps de parcours plus courts) les rend équivalents en terme de pollution rapportée aux kilomètres parcourus.

"Godzilla", un film de Gareth Edwards (II)

Publié le par Webmaster IpTrucs

L'histoire : Godzilla tente de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l'humanité semble impuissante...

Mon avis : un film de science-fiction à grand spectacle. Les effets spéciaux sont supers mais le reste est assez plat. Bien... sans plus.

Quel rapport entre le soldat Ryan et le soldat Niland ?

Publié le par Webmaster IpTrucs

Quel rapport entre le soldat Ryan et le soldat Niland ?

Dans le film de Steven Spielberg, une escouade de 8 rangers part retrouver le soldat James Ryan juste après le débarquement pour lui intimer l'ordre de rentrer aux Etats-Unis. Motif : ses trois frères, soldats eux aussi, sont tous morts au champs d'honneur et l'état-major américain, dans un geste de compassion, souhaite rendre aux parents Ryan leur dernier fils. Si l'idée d'envoyer huit hommes à la recherche d'un seul, en pleine bataille, paraît hautement improbable, le reste de l'histoire est vrai. Spielberg s'est inspiré des quatre frères Niland, dont deux sont morts en Normandie et le troisième a été porté disparu après le crash de son bombardier au-dessus de la Birmanie. Or, la directive américaine du "dernier survivant" consiste à épargner le dernier frère d'une fratrie dont les autres membres sont morts au combat. Frederick Niland, le seul survivant, est donc renvoyé chez lui. Coup de théâtre : en 1945, la famille Niland découvrira que le troisième frère disparu en Birmanie est vivant. Les deux frères Niland tombés en Normandie reposent au cimetière américain de Colleville-sur-Mer.

"Les Quatre Evangélistes", une oeuvre de Jacob Jordaens

Publié le par Webmaster IpTrucs

"Les Quatre Evangélistes", une oeuvre de Jacob Jordaens

Enveloppé d'une cape blanche, Saint Jean apparaît au premier plan entouré par trois vieillards et commente avec eux les textes sacrés. Dépourvus de leurs traditionnels attributs, les Evangélistes présentent un visage puissant dont le réalisme est accentué par le traitement de la lumière et de la touche. Jordaens atteint ici la pleine expression de son style ample et vigoureux.

"Independence daysaster", un film de W.D. Hogan

Publié le par Webmaster IpTrucs

L'histoire : Le 4 Juillet, jour de la fête nationale des Etats-Unis, la planète est attaquée par des forces extraterrestres. Le seul espoir réside alors dans une équipe improbable : un pompier, une scientifique et un duo de jeunes geeks. Ensemble, ils vont essayer de mettre au point l’arme qui sauvera l’humanité toute entière !

Mon avis : Un film de seconde zone avec des invraisemblances à l'américaine. Néanmoins cela reste regardable surtout si l'on n'a rien de mieux à faire !

La RATP toujours aussi mauvaise dans sa communication.

Publié le par Webmaster IpTrucs

La RATP toujours aussi mauvaise dans sa communication.

Ce matin, voulant me rendre à Paris, j'ai été prendre le RER à Bry-sur-Marne. Mais en arrivant à la gare, beaucoup de monde un peu partout, ce qui était anormal. L'explication était due à un accident de voyageur grave. A ce niveau l'on peu comprendre le désordre... mais la suite est beaucoup moins compréhensible.

Attendant malgré tout sur le quai en Direction de Paris, une annonce à peine audible nous a prévenu que le départ aurait lieu sur le quai inverse allant vers Marne-la-Vallée. Panique dans la foule, et direction les marches pour descendre au niveau de la gare, le souterrain et re-marches pour arriver sur le quai d'en face. Evidemment tout le monde monte dans le train et attend. Au bout de plusieurs minutes nouvelle annonce comme quoi le train partira finalement sur le quai initial. Nouvelle cavalcade de la foule, marches pour descendre, le souterrain et re-marches pour arriver sur le premier quai.... pour voir partir, en direction de Paris, à vide, le train dans lequel nous étions !

Après quelques minutes d'attente, les panneaux lumineux nous ont signifié que notre train était retardé avant de préciser qu'il allait partir.... pour finalement le remettre en retard.

De guerre lasse nous avons décidé de rentrer à notre domicile. Mais en passant par le guichet, où la file d'attente s'allongeait, j'ai été voir le seul "RATPien" présent pour lui demander pourquoi aucune annonce n'était faite clairement pour dire aux voyageurs qu'il n'y aurait aucun train avant telle heure. "Je ne suis pas responsable du micro" m'a-t-il fièrement annoncé !

Hallucinant. La RATP doit vraiment progresser dans sa communication vis-à-vis de ses clients et ne pas les traiter avec autant de légèreté !

"Le symbole retrouvé", un livre d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne

Publié le par Webmaster IpTrucs

"Le symbole retrouvé", un livre d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne

L'histoire : Qui sont vraiment les francs-maçons ? Le symbole perdu et retrouvé révèle-t-il un secret ésotérique ? Les thrillers de Dan Brown sont-ils sous influence maçonnique ? L'auteur a-t-il résolu l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de l'humanité ? Vous aussi, vous vous êtes sans doute posé ces questions en lisant Le symbole perdu. Pour y répondre et prolonger le plaisir de lecture, Éric Giacometti et Jacques Ravenne, les deux maîtres du thriller maçonnique, ont mené l'enquête. Résultat : des révélations étonnantes et un voyage passionnant dans les arcanes de ce best-seller signé par le pape du thriller ésotérique. Une plongée au coeur de la franc-maçonnerie, un retour sur ses origines mythiques, ses codes secrets et sa part d'ombre.

Mon avis : Ce livre permet de décrypter le livre de Dan Brown mais, surtout, il apporte un lot de renseignements précieux pour tous ceux qui veulent mieux connaître la franc-maçonnerie et son histoire. Très intéressant.

"Grand Central", un film de Rebecca Zlotowski

Publié le par Webmaster IpTrucs

L'histoire : De petits boulots en petits boulots, Gary est embauché dans une centrale nucléaire. Là, au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes, il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni. L’amour interdit et les radiations contaminent lentement Gary. Chaque jour devient une menace.

Mon avis : Tahar Rahim, Léa Seydoux et Olivier Gourmet ne parviennent pas à donner de la profondeur à ce film qui se révèle vite être assez terne et ennuyeux. La fin est une somptueuse queue de poisson qui m'a fait regretter d'avoir opté pour ce film !

Quel rapport entre la crise et les tulipes ?

Publié le par Webmaster IpTrucs

Quel rapport entre la crise et les tulipes ?

Une crise survient au moment d’un ajustement soudain et violent des prix sur un marché particulier. Généralement elle fait suite à une période d’augmentation trop importante des prix sur ce même marché, qualifié de bulle spéculative.
L’histoire est jalonnée de crises en tout genre. La première crise répertoriée concerne l’effondrement des prix sur le marché des tulipes dans le nord des Provinces Unies (actuellement les Pays-Bas) en 1636. En trois ans, le prix des tulipes avait augmenté de près de 5.900 %, dopé par une mauvaise organisation et par l’existence d’un marché à terme (les participants peuvent échanger à tout moment de l’année des titres sur la valeur future des tulipes, qui ne poussent qu’une seule fois par an au printemps). Au cours des transactions et face à une demande qui se crée elle-même, le prix de ces titres se déconnecte de la valeur réelle de la tulipe, créant ainsi une bulle spéculative.
A son sommet, le prix d’une tulipe avait atteint la même valeur qu’un luxueux palais sur un canal d’Amsterdam. Les prix ont soudainement diminué pour retrouver leur valeur réelle, c’est-à-dire les coûts de production associés à la culture de la tulipe (main d’œuvre, eau, bâtiments,…).

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog